Communiqué de presse du 12 Janvier

 

Saint-Genis Bleu Marine s’associe et compatit à la douleur de toutes les familles des victimes civiles et policières tuées ou blessées durant les évènements tragiques de ces derniers jours.
Mais Saint-Genis Bleu Marine, étant représentant local du Front National, lui-même exclu par les organisateurs du grand rassemblement prévu dimanche 11 janvier dans la capitale, ne s’est pas associé à ce qui est devenu de la récupération politique.
Organisé à l'initiative du PS, ce défilé a réuni les dirigeants actuels et passés de notre pays, ceux-là même qui, par leur politique ont livré notre pays à l’immigration massive et incontrôlée qui a conduit le pays à subir les actes terroristes auxquels nous venons d'être confrontés.

Evincée, Marine Le Pen et par la même occasion des millions de sympathisants, mais invités, des chefs d'Etat ou de gouvernement pas particulièrement respectueux de la liberté d'expression, ni même de la Liberté tout simplement.
Nos élus, soi-disant républicains refusent de côtoyer Marine Le Pen, mais les dirigeants Israélien et Palestinien eux vont marcher côte à côte.
Et après cela, nos politiques UMPS oseront continuer à donner des leçons de démocratie au monde entier.
L'application de leur idéologie fondée sur la destruction de l’identité  Nationale et des valeurs de notre République qui consiste à faire oublier à nos concitoyens leurs origines judéo-chrétiennes, à leur imposer d'accepter plus d'immigrés que le pays ne peut en intégrer et parmi lesquels se développe la radicalisation de certains, de plus en plus nombreux et incontrôlables et qui, nous venons de le vivre, agissent comme ils le souhaitent car en terrain conquis.
On a dépensé des milliards depuis des lustres pour satisfaire les demandes de plus en plus importantes de ces immigrés, pour tenter de les intégrer sans qu'ils en aient envie pour un certain nombre, mais dans le même temps, nos gouvernements ont réduit les budgets de la police et de l'armée à peau de chagrin, en leur demandant des résultats de plus en plus importants, frôlant l'impossibilité. Difficile en effet d'exercer une surveillance de chaque instant sur tant de personnes avec des moyens et du personnel diminuant chaque année. On ne peut pas payer ce personnel, mais on paie pour rien des milliers d'éducateurs (de quoi ? de qui ?) dans tout le pays.
Aujourd'hui, répétant à l'envi "pas d'amalgame", ils refusent d'admettre la vérité et d'accepter de dire que ces islamistes mènent un combat politique et révolutionnaire au nom d’Allah, du Coran et du prophète.
En appelant les Français à dénoncer l’islamophobie au lieu de dénoncer l’islamisme révolutionnaire, ces dirigeants politiques servent objectivement les intérêts des ennemis de la France et mettent en danger le peuple français.
Par ailleurs, Saint-Genis Bleu Marine n’oublie pas les persécutions et les assassinats dont sont victimes les Chrétiens d’Orient et autres minorités, et ce, dans l’indifférence générale de ceux qui aujourd’hui défilent derrière leur banderole : «Je suis Charlie».
Les journalistes de Charlie-Hebdo abattus par les tueurs djihadistes sont des victimes de l’islamisme. Cela n’en fait, à nos yeux, ni des héros, ni des saints, ni des modèles.
Nous ne sommes pas Charlie, nous sommes Français et nous ferons tout pour le rester malgré la politique de destruction nationale menée par les partis de gauche anti-français.

Elus Saint-Genis Bleu Marine

Objet :Intervention d'Yves CRUBELLIER sur l'orientation Budjetaire 2015

 

Monsieur le Maire, Mr le Premier adjoint, mes chers collègues,

 

Avant de nous prononcer sur cette lecture financière purement mécanique, nous marquerons un bémol quant à la place donnée aussi bien à l’environnement économique national qu’à la politique gouvernementale qui ont, il est vrai, une incidence majeure sur tous les maux que nous connaissons et que nous continuerons à subir.

 

La situation est dramatique ! Nous connaissons non seulement le naufrage économique mais aussi la lente et sûre destruction de notre Nation, de nos valeurs, tant sur le plan économique que sur le plan moral !

 

Sur le plan moral d’abord : Comme l’explique si bien Eric Zemmour dans son dernier ouvrage, « le suicide français », l’année 2014 aura été marquée par plusieurs évènements majeurs dont nous avons peine à imaginer la portée : la destruction de la famille avec le mariage pour tous, puis demain, la PMA, la GPA pour tous… l’acharnement fiscal à l’encontre des familles….

 

Devons-nous rappeler l’acharnement de certains à détruire nos traditions, comme nous l’avons vu en cette fin d’an née, avec les demandes interdictions de crèches ?

 

Mais qu’a donc fait cet enfant juif nouveau-né, dont les parents durent se réfugier dans une étable, entre un âne et un bœuf, faute de trouver un logement, alors qu’ils allaient se mettre en règle avec l’administration de l’époque ? Que symbolise donc cet enfant sans défense pour mériter autant de hargne de la part de ceux qui se nomment eux-mêmes « libres penseurs » ? Il est beau le bien vivre ensemble !

Et comment ne pas s’indigner du sort réservé aux Chrétiens d’Orient ? Relevons que certains membres de votre majorité en ont été émus au point de manifester à Lyon, le 30 juillet ! Nous nous devons de leur reconnaître ce courage !

 

Oserons-nous parler des nombreux actes « isolés » dus à des déséquilibrés, nous dit-on… Entretenant ainsi, un peu plus chaque jour davantage, le sentiment d’insécurité, dans nos rues, nos villes, nos transports en commun…. Le 1er Ministre lui-même s’en est alarmé en déclarant « Jamais nous n'avons connu un aussi grand danger en matière de terrorisme ».

 

Sur le plan économique aussi, le mot d’ordre est la déconstruction !

L’Etat, soucieux de trouver quelque économies à bon compte, se désengage de plus en plus puisqu’il a prévu plus de 3 Milliards d’euro d’économies pour cette année et plus de 11 milliards pour les années à venir. Les collectivités verront leurs recettes réduites, Même les communes dites « riches » verront leurs caisses se vider à cause, en autres, du FPIC impôt ???

 

La courbe du chômage poursuit inexorablement son envolée, de même que les prix, de l’électricité, des timbres, de la SNCF…. entraînant ainsi une augmentation des recettes de l’Etat en TVA.

Sur le plan local, des sommes colossales seront englouties dans la nouvelle usine à gaz de Monsieur Gérard Collomb, je veux parler de la Métropole ! Celle-ci hérite de l’ardoise du Musée des Confluences (328 millions d’euros), de la dette du Conseil Général… J’en passe… et des pires….

 

Nous le savons bien : plus la collectivité est importante, plus les frais généraux sont importants. Le futur super GRAND LYON deviendra de plus en plus directif au fil du temps. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises …. fiscales, un vrai big bang institutionnel !


Vous verrez ! Nous deviendrons des mairies d’arrondissement. Les communes, symbole fort de l’identité locale, seront petit à petit vidées de leur substance, asséchées lentement. Vous appelez ça les « enjeux métropole ». Un joli nom pour une triste réalité !

 

Les Français sont moroses, pessimistes ! Comment pourrait-il en être autrement ? Comment pourraient-ils avoir le cœur à entreprendre, consommer, pour relancer l’économie française ? Les objectifs de 1% de croissance ne seront pas réalisés ! Il ne faut pas rêver !

 

Certes, notre commune de Saint Genis Laval, dont les finances se portent bien jusqu’à présent, notamment au regard des graphes qui nous sont présentés et en comparaison des communes de la même strate…

 

Cependant, au vu des éléments que vous nous communiquez, il est fort à craindre que cela ne puisse durer.

En effet, si vous avez la volonté de conserver le même niveau d’investissement qu’en 2013, c'est-à-dire plus de 7 millions d’euro par an, il faudra trouver des financements ! A moins que vous n’envisagiez de surseoir à certains investissements ni indispensables ni urgents. Comme par exemple les tennis couverts, le parc de boule couvert, …. Et les Saint Genois devront encore payer !

 

En effet, si les taux d’imposition demeurent inchangés, les bases augmentent, ce qui mathématiquement va augmenter les impôts pour le contribuable St Genois !

 

Il vous faudra sans doute avoir recours à l’emprunt, réduire l’épargne… au détriment des générations futures qui devront bien rembourser !

 

Nous ne pouvons que regretter qu’en ces périodes difficiles pour nombre de Saint Genois, notre commune ne puisse pas baisser, ne serait-ce qu’un peu, les impôts ! Ce serait un geste fort qui redonnerait un peu d’espoir aux Saint Genois ! Mais de toute évidence, ce n’est pas la voie que vous avez choisie à moins que, grâce à notre intervention, en ce jour de l’Epiphanie, les Rois Mages, symbole du bien vivre ensemble, vous inspirent et que vous décidiez vous aussi de faire un présent aux Saint Genois !

 

Nous attendons donc la mise en œuvre du budget municipal 2015…

 

Que cette année 2015 puisse enfin apporter un peu d’espoir aux Français !

 

Communiqué de presse du 3 Novembre

 

Dans la presse locale du 3 novembre, nous apprenons que plusieurs incidents ont eu lieu sur notre commune. Heureusement, il n’y a pas eu de victime et nous saluons ici l’efficacité de la gendarmerie !

 On ne peut s’empêcher de s’étonner de la clémence des autorités vis-à-vis des délinquants. Transporter des stupéfiants vaut un simple rappel à la loi ! Et le délinquant qui fracture un véhicule et vandalise un abribus ne sera convoqué qu’en… mars 2014, soit 4 mois après les faits !

 

On ne peut que déplorer que la justice ne joue plus son rôle dissuasif. Il est grand temps de réformer la justice pour qu’elle puisse à nouveau remplir son rôle efficacement.

 

 De même, alors que les locaux du club bouliste qui avaient été sablés mi-octobre afin d’effacer les tags ont encore été tagués dans la nuit de vendredi à samedi. Les auteurs de ces dégradations seront-ils recherchés ?

 

 Les Saint Genois sont en droit de s’interroger sur les mesures qui pourraient être prises afin de préserver la nouvelle maison de quartier des Collonges de ces dégradations, bâtiment qui va coûter 4 millions d’euros à la collectivité !

 

 Les élus de St Genis Bleu Marine


Vendredi 3 Octobre 2014

 

Agressivité
Hier soir, 30 septembre, se tenait le 1er conseil municipal de la rentrée. Nous ne pouvons que constater que l'été n'a pas été bénéfique à notre maire. Son comportement, de plus en plus agressif, nous fait penser à celui d'un chien défendant son os.
Eh oui ! Si la municipalité précédente n'exerçait pas son rôle, lui rendant la tâche plus aisée, et expliquant en grande partie l'aveuglement des St-Genois le 30 mars, il n'en est pas de même avec celle élue depuis 6 mois, dont 3 conseillers Front National.

Celle-ci, fait bien ressortir les lacunes de la municipalité en place. Sans son équipe, d'une huitaine de conseiller, secrétaire, directeur, etc, méritoirement, mais grassement payée par les contribuables que nous sommes, quelle serait la teneur des dossiers présentés ?
Pour exemple hier soir, la proposition de subvention de 17000 € (dix sept mille euros) supplémentaires allouée à l'association Gône accueil. Cette structure, conçue en son temps par des parents soucieux de faire garder leurs enfants, scolarisés à l'école Guilloux, avant et après la fermeture de l'école, à un coût plus attractif que celui d'une assistante maternelle «privée». L'association, forte de 4 salariés a tenu son rôle pendant de nombreuses années, parce que les parents se sentaient concernés.

Maintenant, défaut  d'éducation ? défaut de prise en charge ? il faut apprendre la parentalité (aux parents) c'est un comble, à grands coups de subventions.
Et qui dit subvention, dit argent du contribuable, il ne faut pas l'oublier !
Aussi, hier soir donc, lors du débat sur ce sujet, nous avons, comme nous l'avions promis lors de notre campagne, défendu les contribuables St-Genois, indiquant que les parents devaient assumer leur responsabilité jusqu'au bout et ne pas utiliser l'argent public en substitution.
Que n'avons nous pas dit ?
La seule chose qui en ressort, pour Monsieur Crimier c'est que les élus du Front National, souhaitent réduire à néant les associations St-Genoises. Si, si...
Ce n'est pas la 1ère fois qu'il fait cette réflexion, il s'y accroche et la répète presque à chaque conseil.
C'est connu, plus c'est gros, plus les gens y croient !
Sauf que les St-Genois ne sont pas dupes, ils savent très bien que les élus Saint-Genis Bleu Marine n'ont pas cette intention. Ils veulent au contraire les aider à gérer au mieux leur association de manière a ne pas recourir à l'argent des contribuables (qu'ils sont également) de manière inconsidérée.
Et le pire, c'est que pour préparer les conseils municipaux, il y a auparavant des commissions, puis une réunion des «têtes de liste», tout cela pour que les dossiers puissent être préparés en amont par l'équipe citée plus haut et que lors du conseil, aucune, ou peu de questions ne soient posées, mettant mal à l'aise la majorité municipale. D'ailleurs, combien de fois depuis 6 mois avons-nous entendu «nous ne pouvons répondre à votre question, mais nous vous ferons parvenir la réponse plus tard»...
Sauf, que nous n'avons jamais de réponse hors public.
Pour Gône accueil, puisque hier soir, le règlement intérieur avait été voté, une personne du public a posé la question de trop. Le pauvre homme a subi l'agressivité du maire.
Quel respect de la démocratie dans notre commune !
Sachez le, à l'avenir, il ne faut poser que des questions qui ne démontrent pas l'incompétence de la majorité municipale.
«Pourquoi ne pas avoir dit de suite que la subvention servait à éviter un procès coûteux et perdu d'avance ? ». Bonne question, car malgré la commission et la réunion des «têtes de liste» nous-mêmes ne l'avons appris que lors du conseil.
A quoi servent donc toutes ces réunions préparatoires ???
Cela nous a permis aussi d'apprendre (mais il n'est jamais trop tard) que ce problème avait déjà été soulevé lors d'une municipalité précédente par une association de la maison pointue... Mais chut !!! Il ne faut surtout pas que cela se sache...
SGBM
1/10/2014

DECLARATION EN FIN DE CONSEIL MUNICIPAL...

 

         En début de ce conseil municipal du 3 juin 2014, le représentant de la liste « Agir à gauche » demandait à faire une déclaration préalable.         Monsieur le Maire a refusé au motif que Monsieur MONNET n’ayant pas assisté à la réunion des têtes de liste la veille, cette déclaration n’avait pu lui être communiquée dans les temps. Les deux élus PS décidaient donc de se retirer. Et dans un geste théâtral, ils gagnaient deux chaises à côté du public, en laissant à leurs places deux magnifiques plantes vertes !!!

         Le conseil repris donc son cours normal, après que Monsieur le Maire ait fait retirer les deux plantes vertes ! A la fin de la séance, comme Monsieur le Maire s’y était engagé, Monsieur MONNET lut enfin sa déclaration.

         Après avoir amèrement regretté les résultats des deux dernières consultations électorales donnant enfin des sièges à des élus FN, il souligna que Monsieur le Maire ne répondait pas toujours clairement aux questions de l’opposition, l’accusa néanmoins de passer beaucoup de temps à répondre à celles du représentant FN et d’accréditer ainsi que la seule réelle opposition serait les élus du Front National !

 

         Il s’indigna ensuite que Monsieur le Maire ait pu, à plusieurs reprises, souligner que les représentants de la gauche et les élus FN puissent voter de la même manière certaines délibérations.

         Quel ne fût pas notre étonnement !

         S’il est exact que nos élus et ceux de la gauche aient voté de la même manière certaines délibérations, les motivations n’étaient souvent pas les mêmes, tout le monde l’aura compris !

         Le vote des élus FN n’est pas motivé par une quelconque position idéologique mais uniquement par le souci des Saint-Genois, il s'agit là d'une opposition constructive et intelligente !

 

         Monsieur MONNET s’indigna ensuite de la disposition des élus dans la salle du Conseil, disposition qui fait siéger les élus FN entre les élus de la majorité et les élus PS en bout de table. Si cette disposition est certes atypique, (d’autant que les élus UMP siègent à l’opposé, géographiquement parlant, il s’entend) nous n'y avions attaché strictement aucune importance.

         Quelle stupéfaction !

         Les représentants de la gauche s’occuperaient donc davantage de la position de la chaise sur laquelle ils sont assis que de l’avenir des Saint-Genois ?????

 

         Décidément, les chantres du « bien vivre ensemble » ont bien du mal à vivre avec des élus dont la formation politique a remporté les dernières élections européennes, démocratiquement élus comme l’a souligné Monsieur le Maire.

         Celui-ci a néanmoins indiqué qu’il réfléchirait à cette question. Que pourrait-il donc ressortir de cette réflexion ?

         N’y a-t-il pas de problème plus urgent pour l’heure où nombre de nos concitoyens sont en grande détresse, où la France s’enfonce dans le marasme avec cette courbe du chômage qui ne veut pas s’inverser ?

 

         Mais que les Saint-Genois se rassurent ! Même relégués sur un strapontin, les élus FN continueront à remplir loyalement la mission qui leur a été confiée par leurs électeurs !

 

         Qu’importe le siège pourvu qu’ils puissent poursuivre leur travail !

 

SGBM 11/6/2014

Article de St Genis Bleu Marine du 4 Mai 2014

 

 

Rythmes scolaires


Monsieur le Maire et sa majorité étaient surpris hier soir, 3 juin, lors du conseil municipal que nous autres, élus de l'opposition Front National ne nous opposâmes pas à la réforme des rythmes scolaires sur la commune de Saint-Genis-Laval à la rentrée 2014.

 Nous, élus du FN, faisons la différence entre cette réforme, voulue par le gouvernement de François Hollande avec l'obligation de la mettre en place, et les décisions prises par la majorité municipale qui vont à l'encontre des intérêts des Saint-Genois.

 

 

Bien entendu, nous désapprouvons ce changement de rythme dont la décision a été prise « à la va vite », sans concertation, ni même réflexion.

Bien sûr, nous pensons que des modifications sont nécessaires dans l'organisation des journées, et même des calendriers scolaires.

Malgré tout, il faut savoir que si des modifications doivent être effectuées, elles doivent l'être uniquement en pensant au bien être des enfants et à leurs rythmes biologiques.

Et dans ce cas, c'est l'économie touristique et hôtelière du pays qui en souffrira.

C'est à se de mander comment font les autres pays.

Donc, puisque nous n'avons pas de pouvoir décisionnaire en la matière, nous avons écouté les explications de Monsieur Delagoutte concernant la mise en application des nouveaux rythmes scolaires et nous avons décidé de voter pour la proposition faite.

Il est certain que de sérieuses études ont été menées pour parvenir à ce résultat.

Il est certain aussi, que cette proposition est imparfaite, mais, la perfection n'est pas de ce monde, aussi ne jetterons nous pas la pierre sur tant d'efforts.

Par contre, nous pensons que les chiffres annoncés en conseil municipal ont été minimisés et nous veillerons à ce que le budget alloué à ces activités périscolaires « n'explose pas » comme tant d'autres budgets auparavant.

 

SGBM 4/6/2014

 

Article de St Genis Bleu Marine du 4 Mai 2014

 

 

Piano perché

 

 

 

Que penser du « piano perché » dans un arbre sur la place Pontassieve ?

Les premières questions venant à l’esprit sont : Quelle en est la signification ? Dans quelles conditions de sécurité pour les passants ? Et surtout, en ces temps de crise : combien a coûté ce happening, pour parler moderniste ?

Mais ce pauvre piano inspire bien d’autres pensées, et fort tristes !

 

Depuis que l’homme préhistorique a, pour la première fois, soufflé dans un roseau ou frappé sans ses mains, pour séduire sa compagne ou dire sa peine, peut-être, d’ailleurs, est-ce la femme préhistorique qui a soufflé, la première dans ce roseau, pour apaiser son enfant, l’Homme n’a eu ce cesse d’exprimer ses joies, ses peines, par la musique.

         Pour se faire, il a inventé une méthode complexe et des instruments  compliqués. Le piano est de ceux-ci.

         Mais ce pauvre piano, pendu, car il n’est pas perché, non, il est ficelé, ligoté, pendu dans son arbre, ne chantera plus ni les joies ni les peines de personne. Il est livré, pathétique, aux outrages des oiseaux, aux intempéries, au regard dubitatif des passants. Pourquoi ? Et les Saint Genois peuvent rire jaune, jaune comme le fût l’eau la fontaine du square …. en ce mercredi  de  mai.

         Encore une création prétendument artistique ou un incident technique ?

         Est-ce que cet hymne à l’inutile était bien nécessaire en ces temps où nombre de nos concitoyens se serrent chaque jour davantage la ceinture ? 

 

SGBM 28/05/2014

 

 

Article de St Genis Bleu Marine du 26 Mai 2014

 

 

 

Elections Européennes

 

 

         A Saint-Genis-Laval, notre électorat augment de 23 voix  par rapport aux élections municipales. Le nombre des votes pour notre parti a été de 1281 sur 6499 exprimés.

         Vous êtes nombreux à vous être rendu compte que l'Europe, telle que nous la subissons actuellement, n'est pas celle du progrès et d'une vie meilleure  que l'UMP & le PS avaient promis aux français.

         Celle que nous subissons actuellement ne nous apporte que chômage, vie chère, toujours plus d'immigration et privation de nos droits fondamentaux.

         C'est pourquoi nous devons continuer notre chemin.

         Grâce à vous nous avons depuis le 30 Mars 2014,  3 conseillers municipaux qui sont toujours prêts à défendre les intérêts des Saint-Genois, même si les dossiers leur parviennent très tardivement.

         Tout n'est pas encore mis en place, mais à qui la faute ?

         Ce manque de démocratie ne pourra pas durer 6 ans. Soyez certains que nous ferons tout pour tenir notre rôle d'opposition.

         Nous l'avons déjà démontré lors de notre vote « contre » le budget proposé.

         Trop de dépenses inutiles et trop de subventions « clientélistes ».

         Au contraire, notre comportement sera exemplaire et prouvera à tous que les représentants du Front National sont capables de gérer correctement la commune pour le bien de ses habitants.

 

         N'hésitez pas à nous contacter : www.info-stgenisbleumarine.fr

 

Article de St Genis Bleu Marine du 11 Mai 2014

 

 

Le savoir bien vivre ensemble...à Saint-Genis-Laval

 

Lors du conseil municipal du 24 avril dernier, alors que nous nous opposions au vote de 7500 € de subvention allouée pour la fête des Barolles, Monsieur Guougueni, notre 1er adjoint, au cœur duquel cette fête tient semble-t-il une grande place, nous a fustigé vertement, nous reprochant, à nous autres, élus du FN, notre manque de savoir vivre ensemble, qui fait ce qu'est le quartier des Barolles.

 

En ce 8 mai 2014, nous, élus du FN et quelques sympathisants, étions présents pour la commémoration de la fin de la guerre 1939-1945 et rendre hommage à tous les hommes et toutes les femmes qui ont donné leur vie pour que la France soit un pays libre, où il fait bon vivre ensemble.

         En vain, nous avons cherché des représentants du quartier des Barolles et des associations qui mettent toute leur ardeur pour la préparation de la fête de quartier, pour nous montrer le chemin du savoir vivre ensemble, dans une entente cordiale.

         Nous serons présents à la fête des Barolles, pour montrer que nous, élus et sympathisants FN, sommes prêts à vivre ensemble.

         Nous ne pouvons que rappeler à Monsieur Guougueni, que pour vivre ensemble, il faut que l'envie soit commune et partagée et non pas à sens unique  et hélas, nous constatons que Saint-Genis-Laval n'est pas une exception Française.

         Ici, comme ailleurs dans notre beau pays, ce sont les mêmes qui doivent faire des efforts et surtout participer financièrement.

 

Le 1er conseil municipal de nos élus


 

Le journal le Progrès de ce jour reflète bien ce qui s'est passé hier soir, 4 avril à la salle d'assemblée lors de l'installation du nouveau conseil municipal.


         Ayant déjà subi de lâches attaques de la part des élus de gauche lors du dernier conseil municipal de la précédente mandature, et Yves Crubellier, tête de liste Saint-Genis Bleu Marine ayant été insulté lors des dépouillements des bulletins de vote le 30 mars dernier dans la salle du conseil, nous avions décidé de mettre « les points sur les i » à ceux que notre présence dérange.


         Monsieur Monet, liste Agir à gauche a lu son discours et n'a pas manqué de lancer des flèches empoisonnées sur le Front National.


         Yves Crubellier a répondu calmement et fermement à cette attaque conforme à la pensée unique de la gauche.

         Vous pouvez lire ce discours dans son intégralité en bas de cet article.


         Ces personnes qui ont hué et sifflé le début du discours d'Yves Crubellier doivent comprendre une bonne fois pour toutes, que nous avons été élus au même titre que les autres conseillers municipaux et que nous sommes là pour débattre des propositions qui seront faites par Monsieur Crimier et la majorité en place, afin de permettre aux Saint-Genois de vivre dans une ville agréable, accueillante, tolérante, pour reprendre les termes de notre Maire, mais en maîtrisant les dépenses mieux que cela n'a été fait par le passé.


         Nous sommes là aussi pour plus de transparence. Payer des taxes communales, d'accord, mais encore faut-il savoir à quoi elles sont utilisées. C'est notre rôle et nous le tiendrons, n'en déplaise à certains.


         Comme il a été dit, nous restons à l'écoute de nos concitoyens pour mieux défendre leurs intérêts lors des débats qui ne manqueront pas d'avoir lieu. Débats en toute courtoisie comme le veut la démocratie que nous entendons respecter et faire respecter.

 

SGBM 05/04/2014

Discours de St Genis Bleu Marine du 4 Avril 2014
dsicours st genis bleu marine 04042014.p[...]
Document Adobe Acrobat [32.9 KB]
Article du progres St Genis Laval 0504204
Conseil Municipal 04042014.pdf
Document Adobe Acrobat [160.2 KB]

 

 

Rôle de la police municipale à Saint-Genis-Laval

 

 

         Nous ne le dirons jamais assez ! Nos policiers municipaux ne reçoivent pas du tout des ordres en adéquation avec la vie de la population Saint-Genoise. Loin s'en faut !

         Alors, quand nous lisons dans le programme de campagne électorale de Monsieur Crimier : « Installer la Police Municipale en centre ville - Consolider la coopération entre Police Municipale et Gendarmerie Nationale pour les patrouilles et interventions  », nous autres, citoyens lambdas de Saint-Genis-Laval, sommes en droit de nous poser beaucoup de questions.

         Déjà, s'il s'agit d'une consolidation, c'est qu'un partenariat existe déjà... Mais lequel ? Au bout de 12 ans à la tête de la municipalité, tout devrait déjà être au point.

         Je répète, quel partenariatv ?

         Une Saint-Genoise a, en cette première fin de semaine de mars, eu la très désagréable surprise de trouver devant la porte de son garage, en rentrant chez elle, un véhicule en stationnement sur le bateau. (infraction au code de la route). Fermé, aucun document lisible derrière le pare brise, elle s'est décidé à appeler la gendarmerie en début de soirée, le samedi. Pas de problème, la patrouille est arrivée très rapidement devant son domicile, mais à part verbaliser... Rien. Il faut attendre la fin du week end. L'enlèvement du véhicule est du ressort de la police municipale... Et bien entendu, Monsieur Crimier, en douze années de mandat, n'a jamais eu l'idée d'établir une astreinte de 2 policiers municipaux pour les fins de semaine.

         Alors ? Quelle coopération entre la police municipale et la gendarmerie nationale ?

         Si en 2 mandats, les problèmes persistent toujours, il ne faut pas s'illusionner et penser que tout cela changera avec un 3ème mandat.

         Seul Yves Crubellier, candidat Saint-Genis Bleu Marine aux prochaines élections municipales des 23 et 30 mars apportera une réelle amélioration dans le rôle que doivent avoir les policiers municipaux sur la commune.

         Il suffit de consulter son programme sur le site www.stgenisbleumarine.fr pour comprendre qu'il est le véritable candidat des Saint-Genois.

 

 

SGBM 2/3/2014

Communiqué de St Genis Bleu Marine : du 18 Février 2014

 

A Saint-Genis-Laval comme hélas dans tout le pays, les délinquants ne craignent plus les sanctions.

La preuve en est faite une fois encore, en tout début de soirée, le 17 février (vers 19 h 15), alors qu'elle rentrait chez elle, une jeune femme a été agressée dans l'enceinte d'une copropriété de l'avenue Clémenceau par plusieurs hommes, dont l'un au moins était armé d'un couteau. Ses complices l'attendaient en faisant le guet dans un véhicule.

Tout a débuté avec une banale demande de cigarette. Heureusement un véhicule arrivant, les délinquants ont pris la fuite avant de commettre l'irréparrable.

Les gendarmes sont intervenus et recherchent activement les agresseurs. La victime a été emmenée à l'hôpital Lyon Sud pour y subir les examens d'usage.

Encore une fois, le Front National a raison lorsqu'il fait par d'une délinquance en forte augmentation dans notre pays, qui génère une insécurité dès la tombée du jour, malgré les dénégations de Monsieur Valls.

Yves Crubellier, tête de liste Saint-Genis Bleu Marine, demande à Monsieur Crimier, qui seul les détient, de publier les chiffres de la délinquance (vols, agressions, etc... ) sur notre commune pour l'année 2013.

Il est évident que si les Saint-Genois accordent leur confiance à la liste Saint-Genis Bleu Marine les 23 et 30 mars prochains, Yves Crubellier fera le nécessaire pour assurer la sécurité des Saint-Genois.

SGBM 18/02/2014

 

 

Notre liste regroupe des personnes de 18 Ans à 100 Ans
Article de Mme FRANTZ, notre centenaire St Genoise qui apporte son soutien au FN
mme frantz page 2.pdf
Document Adobe Acrobat [130.7 KB]

Communiqué de St Genis Bleu Marine : du 14 Février 2014

 

 

La liste St Genis Bleu Marine déposé ce jour en prefecture

 

Communiqué de Presse du 17 Janvir 2014

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

de Monsieur Yves CRUBELLIER

candidat aux élections municipales des 23 et 30 mars 2014

Liste SAINT-GENIS BLEU MARINE

 

Inconstance... Ou crainte ?

 

Depuis plusieurs semaines, Madame Prince et Monsieur Arnoux, actuels conseillers municipaux de l'opposition dans notre commune faisaient campagne pour une liste « divers droites » aux élections municipales de mars prochain.

Dans le journal « le Progrès » de ce jour, 24 janvier, nous apprenons que finalement, Madame Prince rejoint la liste de Monsieur Calligaro, candidat investi de l'UMP.

Quelle inconstance !

Comment les Saint-Genois pourraient-ils accorder leur confiance à des personnes qui ne représentent jamais les mêmes valeurs, sinon les leurs ?

Un jour... Je t'aime, un jour... Je ne t'aime plus.

On peut imaginer qu'il en sera de même après les élections.

Les intérêts des Saint-Genois ne seront pas mieux défendus avec de pareils élus qu'ils ne l'ont été au cours des 6 dernières années.

Seule, la liste Saint-Genis Bleu Marine n'a pas changé de position au cours de sa déjà longue campagne, et il en sera de même tout au long de la prochaine mandature.

Pour la liste du Front National, conduite par Yves CRUBELLIER, seul l'intérêt des Saint-Genois est important.

Pensez-y les 23 et 30 mars prochains !

SGBM 24/1/2014

Communiqué de Presse du 26 Décembre 2013

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

de Monsieur Yves CRUBELLIER

candidat aux élections municipales des 23 et 30 mars 2014

Liste SAINT-GENIS BLEU MARINE

Monsieur Crimier a si peur de la liste Saint-Genis Bleu Marine qu'il va jusqu'à ne pas respecter la loi pour tenter de la contrer.

En effet, depuis de nombreuses semaines, Yves Crubellier, tête de liste pour le Front National a demandé à la mairie, par écrit, comme tout citoyen peut le faire, le fichier des personnes inscrites sur les liste électorales de la commune.
La 1ère et surprenante réponse de Monsieur le Maire a été de demander une attestation sur l'honneur, indiquant que cette liste ne servira pas à des fins commerciales ???

Ne cherchant pas la polémique, Yves Crubellier a aussitôt déposé cette attestation en mairie fin novembre. Il y a une quinzaine de jours, il s'est lui-même rendu à la mairie chercher cette liste qui, lui a-t-il été répondu était en cours.

Mardi matin, nouveau passage à la mairie...

Hélas, Monsieur Crimier et tous les responsables sont partis pour les fêtes de fin d'année. Retour prévu le 6 janvier.

Tout le monde sait qu'il faut être inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre 2013 pour pouvoir se présenter aux élections en 2014. En agissant ainsi, Monsieur Crimier veut empêcher Yves Crubelleir de vérifier qu'aucun colistier n'a été rayé « par inadvertance » des listes électorales.

La municipalité actuelle a un comportement pour le moins anti-démocratique !

Saint-Genois, Saint-Genoises, sachez-le, votre maire actuel ne représente que lui-même et ses idées et surtout pas les vôtres.

Il craint l'audit annoncé par la liste Saint-Genis Bleu Marine de tous les services municipaux qui mettra certainement à jour des dépenses dont il se garde bien de vous parler pendant sa campagne électorale.

Article du 10 décembre 2013 : Les e-paniers Saint-Genois (suite)

 

Dans notre magazine du mois d'octobre, nous vous relations comment lors du conseil municipal du 26 septembre, une subvention était votée par la municipalité actuelle pour la création d'une SCIC (société coopérative d'intérêt collectif) au dernier trimestre de 2013, afin de permettre la mise en place des e-paniers sur notre commune.

Le journal « le Progrès », en date du 9 décembre nous annonce la mise en place de ce service internet, pas encore au point semble-t-il, pour seulement 3 commerçants, peut-être bientôt un quatrième. Nous sommes loin de l'information donnée lors du conseil municipal indiquant des commerçants motivés et intéressés ???

Donc, le conseil municipal a voté une subvention de 3250 € pour 3 mois, mais nous ne pouvons que constater que le trimestre est plus que largement entamé, pour ne pas dire qu'il est presque achevé.

Nous avions émis des doutes sur le fonctionnement tel qu'il avait été présenté lors du conseil municipal et les informations reçues par les commerçants ayant assisté à la réunion de présentation de ces e-paniers.

Effectivement, l'article du journal nous apprend que les commerçants ayant accepté de se lancer dans cette aventure, ont négocié le montant de leurs adhésion et intégration au site, qui n'est d'ailleurs pas une nouveauté, mais un rattachement à ce qui existe déjà depuis plusieurs mois à Oullins. Ils ont aussi prévu (nos commerçants) la possibilité de se retirer de ce système qui montre déjà bien des lacunes.

D'autre part,une chargée de mission a bien été recrutée, si comme annoncé en contrat aidé, ce qui fait que non seulement les Saint-Genois paient pour le fonctionnement de ces e-paniers grâce à leurs taxes locales, mais ils paient une nouvelle fois pour cette salariée puisque l'Etat ne rembourse qu'une partie du salaire (entre 70 et 95 % selon le cas), cette fois-ci par leurs impôts sur les revenus. A noter que nous ne savons toujours pas qui est l'employeur de cette personne. La municipalité ? Où les commerçants ? Ce qui serait surprenant.

Il s'agit là d'un emploi bien précaire qui coûte cher aux contribuables. Mais de cela, la municipalité en place n'en a que faire. C'est si facile de dépenser l'argent des autres !

Il est certain que l'équipe Saint-Genis Bleu Marine, avec à sa tête Yves Crubellier, aura à cœur d'aider le commerce de proximité, mais pas au détriment des contribuables Saint-Genois.

Pensez-y les 23 et 30 mars prochains !

SGBM

10/12/2013

Artilce du 7 Décembre 2013 : Compte rendu du Conseil Municipal du 5 Décembre 2013

 

S'il est une ville de France qui peut se vanter de l'inexistence d'une opposition, c'est bien Saint-Genis-Laval.

Hier soir, lors du dernier conseil municipal de l'année, la preuve nous en a encore été donnée s'il nous était resté le moindre doute sur le sujet auparavant.

1 – Administration générale. Approbation du CR du conseil municipal du 28 novembre 2013 : adopté à l'unanimité

2 – Administration générale. CR des décisions 2013-086 à 2013-109 : adopté à l'unanimité

3 – Foncier ; Conventions avec la copropriété « les Nymphéas ».

Vu le chemin qui sera percé le long de cette copropriété, il va être fait des travaux d'aménagements pour rendre ledit chemin plus agréable en perçant des meurtrières dans le mur et en installant des lampadaires. Des conventions seront signées entre la commune et la copropriété concernant la servitude de ce chemin et l'entretien du mur par la copropriété et de l'éclairage par la commune.

Aucune question posée, donc nous ne connaissons pas le coût de ces travaux.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

4 – Bâtiment communaux. Groupement de commandes pour la fourniture de gaz naturel et de services associés.

Groupement souhaité afin d'obtenir un tarif préférentiel.

Le contrat avec Dalkia concernant d'autres bâtiments publics n'arrivera à échéance qu'au 31 décembre 2014. Si la prestation et le prix offert par ce groupement s'avère intéressant, il s'appliquera ensuite pour tous les bâtiments de la commune.

Pas d'intervention.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

5 – Marchés publics. Avenant de prolongation du marché relatif aux assurances de la ville et du CCAS.

Les contrats d'assurances signés arrivent à échéance au 31 décembre prochain. Il est donc demandé de pouvoir signer un avenant de prolongation jusqu'au 31 mars 2014 inclus. Les tarifs augmentent de 5 % environ.

Aucune question.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

6 – Culture. Création d'un fonds DVD fiction et subvention.

Dans le cadre du projet culturel et afin de voir un nouveau public fréquenter la médiathèque (les adolescents par exemple), il est prévu l'achat de DVD afin de parvenir à un fonds de 3000 DVD.

Les tarifs d'adhésion ne sont pas modifiés.

Une subvention sera demandée auprès du ministère de la culture.

Pas d'intervention.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

7 – Social. Subvention exceptionnelle pour les Philippines.

Suite au typhon ayant ravagé ce pays, il est demandé aux élus de pouvoir débloquer la somme de 2000 € pour venir en aide à ce pays en versant cette somme à la Fondation de France.

Aucune question posée.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

8 – Habitat. Subvention à Grand Lyon Habitat pour la rénovation du 1 et 1bis impasse Marion.

Afin d'effectuer des travaux pour la transformation de 2 petits logements en un T4.

Aucune question posée.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

9 – Finances. Subvention affectée à Pom'Cerises.

Jusqu'à présent, la commune rémunérait la directrice de cette association. Désormais, la CAF demande que le salaire soit versé par l'association. Il est donc demandé l'approbation d'une subvention de 60 000 € à cette association pour le paiement du salaire de la directrice.

Aucune question posée.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

10 – Finances. Décision modificative n° 3

Suite à des informations parvenues après le vote du budget, il est demandé de pouvoir effectuer des modifications de lignes comptables.

Nous apprenons au passage que l'espace culturel recevra en ses murs un nouveau régisseur au 1er janvier.

Aucune question posée.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

11 – Finances. Subventions 2014 – Acomptes.

Afin de permettre aux diverses associations de la commune de fonctionner en attendant le vote du prochain budget en avril 2014, il est demandé le versement d'acomptes sur la subvention à venir aux associations en ayant fait la demande ???

Aucune question posée.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

12 – Finances. Crédits anticipés d'investissement 2014, travaux sur bâtiments et espaces publics communaux, ainsi que les autorisations annuelles d'urbanisme.

Toujours dans l'attente du vote du budget 2014, il est demandé de débloquer la somme de 1 182 000 € afin de mettre en œuvre divers travaux, et de signer les différents documents d'urbanisme et autres documents pour les opérations médiathèque, maison de quartier des Collonges, façade du centre social et culturel des Barolles et le 36 rue Pierre Fourel.

Aucune question posée.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

13 – Personnel communal. Modification de l'état des postes.

Demande de modification de l'état des effectifs et actualisation.

Monsieur Monnet prend la parole afin d'expliquer le silence des élus de gauche depuis le début de la séance.

Tout comme nous, il a noté l'inexistence d'une opposition à Saint-Genis-Laval.

Il reconnaît que son groupe a voté le budget car il servait les Saint-Genois, mais pas pour donner un blanc seing à la majorité en place.

Ce Monsieur admet la possibilité de travailler dans le futur avec Monsieur Crimier et d'autres sensibilités.

Les élus de gauche s'abstiennent. Demande adoptée.

Monsieur Crimier prend la parole. Il dit ne pas avoir forcé les élus de l'opposition à voter pour le budget proposé par son équipe.. Il se dit satisfait du bilan de son mandat.

Il a vu et lu certaines choses sur des tracts., mais dit avoir oeuvré pour les Saint-Genois et la ville de Saint-Genis-Laval.

Question orale lue par Monsieur Pantazani.

Concernant le déploiement internet et mobile 4G sur notre commune.

Il dit qu'il y a 50 % d'augmentation de l'exposition hertzienne et une perturbation possible sur la TNT.

Mais qui se préoccupe de la santé des Saint-Genois ?

Les opérateurs respectent-ils bien le code d'implantation des antennes ?

Combien d'antennes relais à Saint-Genis-Laval ?

Y-a-t-il diffusion de l'information des risques d'utilisation des téléphones portables, surtout auprès des enfants ?

Réponse de Monsieur Crimier.

La ville respecte le droit de chacun.

Les opérateurs respectent la charte de bonne conduite.

Les mesures de contrôle sont conformes aux normes.

4G à Saint-Genis-Laval = 1800 Mhz

Cartographie des antennes sur www.anf.fr

En ce qui concerne l'information sur les risques pour les enfants, elle relève du rôle de la parentalité.

Concernant l'antenne implantée en haut de la tour du Champlong, les locataires ont été informés.

21 h 30 – Fin du conseil municipal

Yves Crubellier conduisant la liste Saint-Genis Bleu Marine lors des prochaines élections municipales des 23 et 30 mars 2014 fera en sorte, s'il est conduit à la tête de la municipalité grâce aux suffrages des Saint-Genois, d'établir un réel dialogue avec les Saint-Genois et une véritable information tout au long de son mandat.

SGBM

6/12/2013

Artilce du 28 Novembre  : Bureau de poste

 

Quel Saint-Genois n'a pas encore visité le bureau de poste de notre ville. Rénové il y a environ 2 ans, si l'on peut apprécier la pente en permettant l'accès pour les personnes à mobilité réduite ou pour les mamans avec enfant dans une poussette ainsi que les portes coulissantes, lorsqu'elles veulent bien s'ouvrir entièrement... Pour ce qui est de l'aménagement intérieur... Il en va différemment.

En tout premier, les guichets mal indiqués.

Au fond, ils sont 2, un plus particulièrement pour les opérations financières, et pour peu que la personne de service à ce poste ne veuille pas en faire plus que cela, ne vous y présentez pas pour une autre opération que financière, même s'il n'y a personne, vous serez renvoyé vers le guichet voisin (c'est du vécu).

Le guichet voisin justement, pour les affranchissements, les retraits de colis ou lettres en instance, a la particularité d'être d'accès prioritaire pour les possesseurs de la « carte pro ». Mais présentez votre carte pro, bien souvent on vous demandera de patienter quelques minutes car la personne à côté ne vient que pour retirer un colis et n'en a pas pour longtemps.

C'est certain, mais dans ce cas, où est l'avantage de la carte pro ?

A l'entrée, un autre guichet, également pour les envois et les retraits. Pour ces derniers, pas de soucis, si ce n'est que de temps à autre on vous demande de vous rendre auprès de l'autre agent (celui des cartes pro). Pour les expédition, quelque soit le guichet et la personne, on vous invite avec plus ou moins d'insistance à vous servir des automates.

A noter que sur le mur du fond, il est un panneau qui vous indique courtoisement que si vous ne souhaitez pas attendre, vous pouvez utiliser les automates. D'après cette indication l'usage des automates n'est donc pas obligatoire ??? Pourtant, le personnel vous y encourage et vous y accompagne pour vous apprendre « pour la fois suivante ».

Mais si vous le faîtes, vous n'aurez pas même un petit pourcentage de remise sur votre opération.

Ce que les employés de la poste refusent de comprendre, eux, si prompt à faire grève pour une revalorisation de salaire, c'est que leur employeur ne paie pas de cotisations sociales sur les appareils automatiques. Ces appareils sans âme qui les remplacent peu à peu, mais sûrement. Et en conséquence, les caisses de retraite sont vides et il faut travailler plus longtemps. Et là aussi, ils ne sont pas d'accord et vont défiler car cette optique du futur ne leur convient pas.
Alors, Mesdames et Messieurs les guichetiers, lorsqu'un client vous demande de faire le travail pour lequel vous êtes rémunéré, ne l'envoyez pas avec autant d'insistance vers une machine dont il ou elle refuse de se servir. Pensez à votre avenir et celui des jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail.

SGBM

28/11/2013

Article du 25 Novembre : Foire de la Sainte Catherine

 

Nous sommes courageusement arrivés un peu après 6 h pour l'installation du stand.

Hélas, l'organisation est à revoir. Le courrier de la mairie nous indiquait notre emplacement à l'angle de l'avenue Clémenceau et du square des Anciens Combattants d'Afrique du Nord. Les 2 emplacements possibles, malgré l'heure matinale étaient déjà occupés. La lettre indiquait aussi le numéro de la place, mais au sol... Rien. La recherche du placier fut ardue. Celui que nous avons pu trouver après 30 mn de recherches n'avait pas la bonne liste ??? Le personnel des services techniques, présent pour aider les associations à s'installer n'était pas informé...

Finalement, c'est un policier municipal qui nous a indiqué un emplacement, peut-être pas celui qui nous était destiné, mais bien en vue sur l'avenue Clémenceau.

Notre entrain toujours présent, à quatre cela n'a pas posé de problème majeur pour monter notre petite tente et la décorer aux couleurs Nationales.

Tout ne s'est pas passé comme souhaité à cause du vent. Impossible de laisser nos papiers sur la table. Nous avons donc organisé un « tractage » sur place.

Quelques irréductibles bien sûr, affolés à l'idée d'être surpris un tract du Front National entre les mains, mais majoritairement un public bienveillant et de nombreux encouragements.

Des contacts ont été pris et notre prochaine réunion de travail verra venir des nouveaux-venus, prêts à s'investir pour la liste Saint-Genis Bleu Marine.

Malgré le froid et le vent, vous avez été nombreux à venir nous rejoindre à différents moments de la journée et nous vous en remercions.

Avec autant d'enthousiasme autour de nous, la mairie est à portée de notre liste. L'équipe du maire sortant ne s'y est pas trompée. Nous avons vu à notre stand plusieurs adjoints inquiets, très curieux de nos idées et nos projets.

Nous les invitons à visiter régulièrement, comme vous, notre site www.stgenisbleumarine.fr

SGBM

24/11/2013

Monatge du stand au petit matin
Yves CRUBELLIER à l'ecoute des St Genois
Yves CRUBELLIER aux côtés de ses fidèles colistiers
Yves CRUBELLIER en pleine discussion pour convaincre

Article du 25 Novembre : Mosquée

 

Un grand nombre de nos concitoyens se demande ce qu'est devenu le projet de construction de la mosquée à Saint-Genis-Laval.

Afin de pouvoir leur répondre, Saint-Genis Bleu Marine a essayé de se renseigner au mieux. Mais s'il est un secret bien gardé, c'est bien celui de la mosquée, surtout à l'approche des élections municipales.

Si l'on s'en réfère à l'article paru dans le Progrès au printemps dernier, Saint-Genis-Laval aurait dû, dans le courant de cet automne, voir l'inauguration du bâtiment terminé.
Nous sommes allés nous rendre compte sur place. Les travaux sont loin d'être achevés.

Le chantier semble même plutôt à l'abandon.

Selon nos sources, les travaux auraient été stoppés suite au non respect du permis de construire. Le bâtiment serait plus grand que prévu.

Nous attendons de la part de la municipalité en place des explications claires. Si cette transgression s'avérait exacte, nous ne pouvons qu'approuver la décision de stopper les travaux. Ce qui est plus surprenant, serait cette attente...

Dans quel but ?

Les élections et ensuite tout repart avec juste une modification des plans et un avenant au permis de construire ?

Il va sans dire, mais cela va mieux en le disant, que le candidat Saint-Genis Bleu Marine, Yves Crubellier, s'il est conduit à la tête de la municipalité, demandera la destruction du bâtiment s'il est prouvé que le permis de construire n'a pas été respecté.

Saint-Genois, pensez-y avant les 23 et 30 mars.

Posez-vous les bonnes questions, et surtout posez les aux candidats. Exigez des réponses précises. Après, il sera trop tard.

SGBM

25/11/2013

Article du 21 Novembre 2013 : Sécurité des commerçants Saint-Genois

 

La liste des actes démontrant l'incapacité de la municipalité actuelle à assurer la sécurité en ville s'allonge presque chaque jour.

 

Après 2 classes de l'école maternelle Paul Frantz saccagées en début de semaine, la presse de ce jour nous informait que de nouveaux commerces avaient reçu des visites indésirables en cours de nuit.

 

S'il n'y a pas toujours vandalisme et vol, nos commerçants du centre ville ne se sentent plus en sécurité. Arriver le matin en situation de stress à l'idée de découvrir que son magasin a été cambriolé ou partir le soir, avec la recette de la journée et la peur au ventre n'est plus vivable et est même intolérable et inadmissible.

 

Yves Crubellier, candidat Saint-Genis Bleu Marine, témoigne son soutien à tous les commerçants Saint-Genois et leur promet plus de policiers municipaux et d'îlotage afin d'assurer au mieux la sécurité de tous.

SGBM

21/11/2013

Article du 13 Novembre 2013 : Pétanque

 

            Non, nous ne sommes pas à Marseille, mais nous aussi, nous avons nos joueurs de pétanque. Ils sont assidus à leur club et veillent au grain. Et quel grain !

            Leur grain, c'est le projet de la nouvelle maison de quartier des Collonges. Ces Messieurs profitaient tranquillement des terrains mis à leur disposition par la municipalité près de la maison pointue, mais voilà que ce projet perturbe beaucoup les adhérents de l'association.

            En effet, la nouvelle et très chère nouvelle maison de quartier va restreindre leur espace de jeu et le local dont il dispose actuellement ne sera pas remplacé à l'identique.

            Mais voilà que Monsieur Darne, adjoint aux sports nous apprend, via le Progrès, que de nouvelles aires de jeu seront faites devant la maison de quartier des Collonges. Bizarrement il ne peut en indiquer le nombre... Ou ne le veut-il pas, car juste avant les élections municipales, mécontenter une partie de l'électorat potentiel, cela ne se fait pas !

            Car, le projet de la maison de quartier, déjà budgétisé pour plusieurs millions d'euros, ne tient pas compte des aménagements extérieurs. Ce projet très coûteux pour la commune, comme plusieurs autres, fait qu'en 2014 les taxes communales seront obligatoirement augmentées si la municipalité reste la même, ce qui sera catastrophique pour les Saint-Genois.

            Et ce n'est pas tout, un projet de 8 pistes de boule lyonnaise et 16 de pétanque est en attente... Cela veut dire pour les Saint-Genois de nouveaux frais, c'est-à-dire l'utilisation d'une partie des taxes communales pour un projet qui est loin d'être prioritaire.

            Pour une association, dont le nombre des adhérents est passé en quelques années d'environ 200 à 33, une salle et quelques pistes de jeu devant la maison de quartier, sans parler de celles derrière la maison des Champs, sont peut-être suffisantes.

            N'oublions pas qu'à la rentrée 2014, la municipalité, grâce à Monsieur Peillon, sera dans l'obligation de mettre en place des activités périscolaires pour nos chères têtes blondes . Ces activités devront être encadrées par du personnel compétent et certainement pas bénévole.

            Yves Crubellier, candidat Saint-Genis Bleu Marine aux élections municipales, respectera, s'il est conduit à diriger la municipalité, les contrats déjà signés, mais il ne s'engagera pas dans de nouvelles dépenses qui ne seraient pas indispensables pour les Saint-Genois.

 

            Yves Crubellier sera présent à la foire de la Sainte Catherine le 23 novembre prochain.             N'hésitez pas à vous arrêter à notre stand, place des Anciens Combattants d'Afrique du Nord, à poser toutes les questions sur les sujets qui vous préoccupent. Nous serons à votre écoute pour améliorer le bien-être des Saint-Genois.

 

 

SGBM

13/11/2013

RENDEZ-VOUS LE

 

SAMEDI 9 NOVEMBRE A 10 H 30

 

PLACE DE LA PAIX - 69126 BRINDAS

 

Contact : 04.78.45.27.73

 

 

 

Pourquoi dire NON  à  une plaque commémorative du 19 mars 1962

sur une place de Brindas.

 

            La FNACA et ses soutiens politiques, dont essentiellement le Parti communiste français, constituent  aujourd'hui une des dernières associations d'Anciens Combattants qui continue à commémorer le 19 Mars 1962 et demande l'officialisation de cette date pour perpétuer le souvenir des victimes civiles et militaires de Tunisie, du Maroc et d'Algérie de  1952 à 1962, avec baptême de lieux publics sous l'appellation « 19 Mars 1962 »  et parfois, pour les plus hardis, ou les plus incultes, le texte « Fin de la guerre d'Algérie ». 

            Ils veulent la commémoration annuelle du 19 mars et rejettent celle du 5 décembre, devenue pourtant, depuis le 17 septembre 2003, la date officielle Nationale.

 

       Explication  simplifiée :   la guerre d’Algérie ne s’est pas terminée à cette date.

       La campagne officielle sur ce théâtre d’opération s’est terminée le 2 juillet 1962 (date de l’indépendance de l’Algérie), comme l’atteste le décompte des services de tous les personnels militaires qui y ont séjourné entre le 19 mars et le  2 juillet 1962.   Pour qu’il y ait véritablement cessez-le-feu, il faut que les deux adversaires le respectent. Or, historiquement, ce ne fut pas le cas. Si, en application des accords d’Evian signés la veille, l’Armée française a effectivement, le 19 mars 1962, respecté le cessez-le-feu imposé à chaque partie en repliant aussitôt ses unités sur leurs bases,alors que, victorieuse sur le terrain, l’adversaire FLN, profitant de ce regroupement unilatéral,  a violé  délibérément les dispositions des articles 2 et 3 de ces accords. Il a occupé l’ensemble du terrain d’où il avait été chassé dans les mois précédents, franchissant même les frontières tunisienne et marocaine au-delà desquelles il était confiné.

            Ayant ainsi le champ libre, il s’est livré à de terribles  représailles sur les populations que nos troupes avaient jusque là protégées, et dont l’ampleur relève du génocide.

            Il en a résulté un nombre de morts ou disparus civils que les historiens les plus sérieux estiment à un minimum de 150.000 chez les soldats, harkis et autres supplétifs et leurs familles dans la population musulmane, auxquels s’ajoutent plusieurs milliers de morts ou disparus dans la population européenne, dite « Pieds-Noirs ».

       Ces massacres ont été perpétrés dans des conditions épouvantables qui rappellent étrangement ceux qui, par la suite, dans l’Algérie indépendante, ont eu lieu de manière chronique.

            Le 19 Mars 1962, pour les raisons évoquées ci-dessous, ne marque pas la fin de la guerre d'Algérie mais constitue un scandaleux mensonge, une contre-vérité historique, et il est indécent de célébrer officiellement un jour national de malheur et de déshonneur.

            Au cours du seul second trimestre 1962 (donc postérieurement au 19 Mars 1962) les pertes infligées par le FLN aux soldats français sont en effet de 30 tués, 73 blessés et 120 disparus (Réf. 1 H 1428-1429 bulletins mensuels de renseignements).

            Selon un document établi par le Bureau d’Aide aux Musulmans Français situé à l’Hôtel des Invalides à PARIS publié sous le N° 270 du 27 Mai 1975, pour environ 200.000 supplétifs et leurs familles, 2.500 ont été emprisonnés par le FLN et 150.000 ont disparu ou été exécutés avec une grande cruauté !           
            Les plus hautes autorités de l'état ont rejeté et rejettent toujours le 1 9 mars comme date de commémoration à l'instar du président socialiste  Mitterrand qui a reconnu dans sa conférence de presse du 22 Septembre 1981 : « s’il s’agit de décider qu’une date doit être officialisée pour célébrer le souvenir de la guerre d’Algérie, cela ne peut être le 19 mars parce qu’il y aura confusion dans la mémoire du peuple ». Ou du Président Valéry Giscard d’Estaing
 qui précisait le 19 mars 1980 : « l’anniversaire des accords d’Evian n’a pas à faire l’objet d’une célébration ».     Le 29 Septembre 1981, M. Jean LAURAIN, Ministre des Anciens Combattants, réunissait 29 Associations représentatives concernées par la guerre d’Algérie ; 26 se déclarèrent contre le 19 Mars mais en faveur du 16 Octobre, jour anniversaire de l’inhumation du soldat inconnu d’Algérie dans la nécropole nationale de Notre Dame de Lorette bien que certains penchaient plutôt pour un regroupement avec les cérémonies du 11 Novembre.
            En l’absence de consensus entre les partisans de la date du 19 mars et ceux de la date du 16 octobre, le premier ministre, M. RAFFARIN, a demandé à M. Jean Favier, membre de l’Institut, de présider les travaux d’une commission de concertation regroupant les présidents des principales associations d’anciens combattants, afin de rechercher un accord aussi large que possible sur le choix de la date de la journée nationale d’hommage. A la quasi-unanimité, par onze voix contre une (celle de la FNACA), les membres de cette commission ont retenu la date du 5 décembre pour rendre hommage à toutes les victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie.           
            Jacques CHIRAC, Président de la République a confirmé ce choix par un décret en date du 17 septembre 2003, instituant une journée nationale d’hommage aux " Morts pour la France ".    
            Cette journée est fixée au 5 décembre.
           La date du 19 Mars est d’autant plus inacceptable pour honorer la mémoire des victimes civiles et militaires que le FLN et l’Algérie en font une journée de « Gloire à leurs Martyrs » !    
            Dans un courrier de 2012 qu'il avait d'adressé au maire de Castres, le général Cann s'insurgeait contre une plaque apposée sur le Monument aux morts de la ville de Castres. On peut y lire ceci: « Fin de la guerre d'Algérie. 19 mars 1962. La FNACA ».         
            Pour le général Cann, cette inscription est «erronée et inconvenante ». Inconvenante car elle n'évoque pas le souvenir des morts. Erronée, parce que le 19 mars 1962 a vu le cessez-le-feu observé par les forces de maintien de l'ordre mais en aucune façon la fin de la guerre: de nombreux soldats, harkis et civils sont tombés par la suite ». 
            Comment pourrait-on,  si ce n’est dans le déshonneur,  à BRINDAS, célébrer  avec une plaque commémorative le 19 Mars 1962 comme Journée Nationale du Souvenir des victimes civiles et militaires d’AFN ?        
           
 
Le conseil municipal  trompé doit revenir sur cette décision intempestive non seulement contraire à la vérité historique, mais allant également à l'encontre d'un décret.  

 Gérard ROCHE

 

Artilce du 4 Novembre 2013

 

 

Chemin de Putet

 

 

            Plusieurs riverains nous ont alerté de la dangerosité du chemin de Putet dans sa 1ère partie. Nous nous sommes donc rendus sur place pour voir ce qu'il en était.

            Effectivement, le chemin, suffisamment large pour une voie de circulation et un trottoir est à ce jour très dangereux pour les piétons, même s'il s'agit dans cette partie d'une voie à sens unique. Pas de trottoir, des chicanes qui n'ont en fait de chicanes que le nom. Elles sont si peu élevées que certains conducteurs ne se donnent même pas la peine de tourner le volant pour suivre la voie de circulation et roulent, même à vive allure, sur ce qui est sensé protéger les piétons.

            Quelques habitants du chemin de Putet ont alerté Monsieur Crimier depuis plusieurs mois, mais ce dernier n'entend pas leur demande.

            Il va s'en dire que Yves CRUBELLIER, candidat tête de liste Saint-Genis Bleu Marine, ne restera pas sourd aux demandes de ses concitoyens. Il ne laissera pas les riverains du chemin de Putet mettre leurs vies et celles de leurs enfants en danger dès qu'ils franchissent le seuil de leurs maisons.

            Pour comparaison, ci-joint, une photo des chicanes du chemin de Putet, et une autre prise dans une rue de la commune voisine de Brignais.

 

SGBM 31/10/2013

Chemin du putet à st Genis Laval
Chemin à Brignais

Article du Lundi 28 Octobre 2013

 

 

Il y a quelques jours, un article du Progrès, relatait la tenue de l'Assemblée Générale de la FNACA à Saint-Genis-Laval le 24 octobre.

            Lors de cette assemblée, Monsieur Dreux, Président de la FNACA du département du Rhône, a demandé l'annulation de la commémoration du 5 décembre.

            Au nom de quels combattants ? Au nom de quel morts ?

 

            C'est le Président Chirac qui a inauguré ce jour là, le monument dédié au Soldat Inconnu de la guerre d'Algérie et instauré cette date, choisie en accord avec toutes les Associations d'Anciens Combattants, sauf la FNACA, comme journée officielle du souvenir des morts de cette guerre.

 

            La date du 19 mars 1962 est celle des accords d'Evian, qui décidèrent à cette date, alors que l'Armée Française était très largement gagnante sur le terrain, le « cessez le feu » qui ne fut absolument pas respecté sur le terrain par nos adversaires. D'où les massacres d'Européens et d'Algériens fidèles à la France qui s'ensuivirent.

            C'est la raison pour laquelle, le monde des Anciens Combattants, hors la FNACA, n'accepte pas la date du 19 mars 1962 comme fin de la guerre d'Algérie.

 

            Yves CRUBELLIER,  Médaille de bronze de la Défense Nationale, Médaille de l'IFOR, Ancien Sous-Officier de réserve des Fusillés Commando de l'air, candidat aux élections municipales de mars 2014, rappelle que la date du 19 mars 1962 n'est pas la fin de la guerre en Algérie puisque les combats continuèrent après cette date et qu'ils virent un nombre important de Harkis et de Français tués.

            Seule la date du 5 décembre est à retenir puisque c'est ce jour-là que fut rapatrié la dépouille du soldat inconnu mort en Algérie. C'est donc logiquement cette date qui commémore nationalement nos valeureux militaires de la guerre d'Algérie.

           

 

SGBM 31/10/2013

Saint-Genis-Laval le 23 octobre 2013

 

 

Communiqué de presse :

 

 

Pas de refugiés Albanais à st Genis Laval

 

 

Dans son édition du 23 octobre 2013, le journal le Progrès, nous informe que 300 familles de refugiés, majoritairement Albanais, qui se trouvaient sous le Pont de l'autoroute à Perrache, vont être installées sur la commune voisine d'Oullins, par décision de justice.

 

Alors que pour de nombreux Français en situation de précarité, le gouvernement ne trouve aucune solution, là, dès aujourd'hui, les premiers « mobile home » vont être installés pour accueillir ces familles.

 

Yves CRUBELLIER, candidat tête de liste Saint-Genis Bleu Marine, demande à Monsieur Crimier, maire de Saint-Genis-Laval de veiller à ce qu'aucun débordement ne se fasse sur notre commune.

 

De plus, vu la proximité de ce campement, il demande des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité de notre commune et de ses habitants.

 

  

 

 

Yves CRUBELLIER

Candidat municipales 2014

Front National

Securité routière

 

Voyez sur les photos ci-jointes, comme les résidents de l'avenue des pépinières ou toute personne empruntant cette voie, se trouvent confrontés à un grave problème de sécurité lorsqu'ils veulent tourner pour emprunter la route de Charly.

 

Remarquez le peu de visibilité qui leur est offerte entre l'abri bus et la benne à verre.

Certaines personnes risquent ainsi quotidiennement leur vie.

 

 Le problème a été signalé depuis plusieurs années en mairie. Les services techniques ont parait-il trouvé que la visibilité était suffisante ???

 

Lors d'une réunion, Monsieur Crimier avait à l'époque dit qu'il fallait bien positionner les bennes à verre quelque part. Oui, mais pas au détriment de la sécurité des Saint-Genois tout de même !

 A noter que sur cette même route de Charly, vers le 42, il y a un renfoncement sur le trottoir ou la benne à verre pourrait trouver place sans occasionner de gène visuelle aux automobilistes.

Respect d'un arrêté municipal

 

Ca y est, les travaux ont débuté chemin de la Citadelle, angle de l'avenue des pépinières. Ils avaient été annoncés au début de l'été, pour être effectués au coeur de la belle saison, lorsqu'il y a moins de circulation...

C'était oublier que les ouvriers des travaux publics partent aussi en vacances.

 

Enfin, dans le courant de la seconde quinzaine de septembre, 1ère tranche des travaux. Il s'agissait de mettre en place les bouches d'égoût (inexistantes jusqu'à présent) avant la mise en place du ralentisseur (surélevé) à l'angle des 2 rues citées plus haut.

 

Cette semaine, les gros travaux ont débuté. La circulation est alternée en journée chemin de la citadelle et l'avenue des pépinières est barrée. Le tout en journée, car la nuit, tout redevient normal.

 

Ce qui est surprenant, ce ne sont pas ces travaux attendus depuis de longues années par les riverains... Mais, combien aura-t-il fallu d'accidents pour les obtenir ?


Il y en a eu des voitures mises hors d'usage après avoir vu d'un peu trop près le mur des maisons du chemin de la citadelle...

 

Une chance pour la municipalité, tous les accidents ont eu lieu en soirée ou de nuit, car la journée, il y a du passage sur le trottoir chemin de la citadelle. Les jeunes qui se rendent ou reviennent du collège d'Aubarède, et les Saint-Genois qui se rendent à pieds au centre commercial.

 

Donc, ces travaux, qui nous l'espérons tous, permettront aux riverains de ne plus avoir à déplorer d'accidents sont en cours cette semaine, du 7 au 11 octobre.

 

Regardez bien la photo jointe... Ils sont prévus la semaine prochaine...


Ce qui est déplorable, ce n'est pas que les travaux soient réalisés maintenant, c'est le peu de suivi des dossiers par les services concernés de la mairie...

 

Sur ce sujet, il n'y a guère d'impact (sauf s'il était advenu un accident), mais si le suivi est le même sur tout, il y a du souci à se faire...

 

Allez, réjouissons-nous, le chemin de la citadelle va être sécurisé dans les jours à venir et c'est le principal !

Lundi 30 Septembre 2014

 

Les «e-paniers» où comment la municipalité actuelle s'efforce de ruiner les commerces de proximité !

 

            Lors de la séance du conseil municipal du jeudi 26 septembre, la municipalité a présenté les dispositions mises en place pour la création d'un service de e-paniers sur la commune.

            L'objectif est le bon : dynamiser le commerce de proximité.

            Le problème reste entier lorsque le contribuable doit mettre une fois de plus la main au porte-monnaie pour développer de manière inadéquate cette dynamisation.

            L'idée première est de regrouper les commerces sur un site internet via une société (pas encore créée) à laquelle les commerçants intéressés devraient adhérer : toutefois, la municipalité nous informe quelques minutes plus tard, que si des commerçants le désirent, ils pourront apparaître sur ce site gratuitement. Donc, quel est l'intérêt de cette adhésion ?

            Ensuite, la mairie se propose non seulement de subventionner cette société coopérative d'intérêt collectif pour la somme de 3250 € pour le dernier trimestre 2013 (ce qui fait tout de même 13000,00 € à l'année), mais de souscrire également pour 500 € à la future SCIC.

            Qu'à donc à voir la mairie là-dedans ?

            D'autant qu'à entendre leurs explications, une réunion regroupant une dizaine de commerçants très intéressés et motivés avait eu lieu.

            Sauf que nos collaborateurs sur le terrain sont allés enquêter et que la réalité est toute autre.

            En effet, une dizaine de commerçants étaient présents à cette réunion, mais lorsqu'ils ont su que d'une part, ils devraient reverser 7 % de leur CA sur les ventes sur internet à la SCIC, et que d'autre part, s'ils ne vendaient pas pour un minimum de 50,00 € mensuellement sous peine d'avoir à payer une amende de 12,00 €, ils étaient loin d'être encore 10 à être motivés à la fin de la réunion...

            Il faut ajouter à cela que pour les livraisons, une personne en contrat aidé serait embauchée... Mais il n'a pas été dit qui se chargerait de son salaire !

            Là encore, contribuables Saint-Genois, posez-vous les bonnes questions.

            Dans quelle galère la municipalité actuelle s'embarque-t-elle, mais surtout, où nous entraîne-t-elle ?

Jeudi 26 Septembre 2013

 

Ce mardi 24 septembre, une quinzaine de personnes des communes de Saint-Genis-Laval, Brignais et Chaponost se sont réunies en soirée, afin de discuter «stratégie» pour les élections municipales de mars prochain.

 

            Merci à toutes et à tous de vous être déplacé(e)s. Quelques un(e)s nous avaient informé par avance de leur indisponibilité et nous les en excusons sans problème.
D'autres s'étaient inscrit(e)s, mais sous réserve que leur travail ne les retiendrait pas trop tardivement. Ils et elles sont eux et elles aussi tout excusé(e)s.

 

            Brignais et Chaponost ne présentent pas de liste, mais leur proximité avec Saint-Genis-Laval, permet à leurs habitants d'avoir de la famille ou des ami(e)s sur cette dernière. Des contacts vont être pris prochainement qui nous permettront de finaliser rapidement notre liste de 35 personnes.

 

            Pour Saint-Genis-Laval, le travail de ces derniers mois donne ses fruits à la grande satisfaction de Yves Crubellier.

 

            Néanmoins, la campagne n'est pas achevée pour autant !

 

            Il sera de nouveau présent sur le marché ce vendredi 27 septembre afin de distribuer notre nouveau tract «Lettre à celles et ceux qui doutent», ainsi que le mardi 1er octobre sur le marché du Champlong.

 

            Nous vous rappelons le conseil municipal, dans la salle du même nom de la mairie, le jeudi 26 septembre à 19 h 30.

 

Côte Lorette un parc qui se dégrade

 

 

C’est le parc aménagé, et même plutôt bien aménagé sur les hauteurs de Saint-Genis-Laval.

            Outre le fort, inaccessible et défiguré par le château d’eau qui le surplombe, il s’y trouve à l’entrée, le Caveau des Martyrs du 20 août 1944.

 

            Hélas, ce parc n’est pas assez surveillé. Si en hiver, il demeure plutôt propre, on ne peut en dire autant à la belle saison. (ci-joint photo prise en juillet).

            Que des personnes, Saint-Genoises ou non, profitent du beau temps pour prendre un repas sur l’herbe, rien de plus normal. Que ces personnes manquent à ce point de civisme et laissent leurs déchets au sol… NON.

 

            Et s’il n’y avait que ce sujet de mécontentement ! Il est des personnes, un peu comme les gens du voyage qui s’installent sur le parking, qui avec sa caravane, qui avec sa camionnette aménagée. Certains sont des habitués. On les retrouve chaque année, aux congés de printemps comme à ceux d’été.

 

            Pour information, nous rappelons à ces personnes qu’il existe sur notre commune un camping municipal avenue Foch et une aire de stationnement pour les gens du voyage rue Guilloux.

 

            Donc, si notre police municipale recevait les bonnes directives de son supérieur… Il y aurait à faire. Mais notre police municipale obéït à des ordres… qui bizarrement ne correspondent pas vraiment à ce que les Saint-Genois attendent. Installer et désinstaller les barrières lors d’une manifestation locale ou le même travail pour la « sono »… Ne serait-ce pas plutôt du ressort du service technique ???

 

            Mais reprenons notre promenade à Cote Lorette. On peut aussi se poser la question suivante. Comment se fait-il que nos impôts servent à payer une société d’entretien d’espaces verts privée alors que nous avons à notre disposition une équipe de « jardiniers » déjà payée avec nos impôts ?

            La municipalité Saint-Genoise, si elle n’est déjà équipée d’une tondeuse autoportée (ne serait-ce que pour l’entretien des stades de Beauregard) pourrait faire passer 2 personnes de cette équipe à Côte Lorette. Et cette équipe, c’est certain ne se débarrasserait certainement pas de l’herbe coupée au fond du parc… Il y a maintenant un bon tas (de fumier). La municipalité encourage le compostage que pour les Saint-Genois mais ne donne pas l’exemple.

 

            Il y a donc un choix à faire entre une équipe de jardiniers et une société privée, mais c’est certain, nos impôts et taxes peuvent servir à plus utile et surtout ne pas payer les deux.

           

Actualités

CONDUITE DANGEREUSE A SAINT-GENIS-LAVAL

 

Ce jeudi 1er août vers 19 h 50 un scooter sur lequel avaient pris place 2 jeunes zigzagait entre les véhicules.   
Franchissement de bande blanche, passage protégé abordé sans vérifier la présence d’un piéton, etc…

Il est certain que les forces de l’ordre ne peuvent être présentes partout, mais, nous ne pouvons que constater que les incivilités routières sont hélas de plus en plus fréquentes et dangereuses.

Combien de blessés, peut-être de décès faudra-t-il compter avant que la municipalité donne les ordres adéquats aux policiers municipaux ?

 

Ce matin, lundi 5 août 2013, la municipalité Saint-Genoise nous a encore prouvé le peu de respect qu'elle porte à ses administrés.

Impossible de passer par l'avenue des pépinières. Des travaux en cours de réalisation ce matin vers 8 h 30 rendaient le franchissement de cette rue impossible. Pourtant à aucun bout de ce passage, soit route de Charly ou Chemin de la Citadelle, aucun panneau pour avertir les automobilistes.
Seuls, à quelques mètres de chaque côté du chantier, un panneau : Attention ! Travaux.
Et les automobilistes devaient faire un demi tour.
Par contre, les travaux annoncés pour fin juillet / début août à l'angle du chemin de la citadelle et de l'avenue des pépinières n'étaient toujours pas d'actualité ce matin à à la même heure...

 

Côte Lorette un parc qui se dégrade

 

 

C’est le parc aménagé, et même plutôt bien aménagé sur les hauteurs de Saint-Genis-Laval.

            Outre le fort, inaccessible et défiguré par le château d’eau qui le surplombe, il s’y trouve à l’entrée, le Caveau des Martyrs du 20 août 1944.

 

            Hélas, ce parc n’est pas assez surveillé. Si en hiver, il demeure plutôt propre, on ne peut en dire autant à la belle saison. (ci-joint photo prise en juillet).

 

 

 

            Que des personnes, Saint-Genoises ou non, profitent du beau temps pour prendre un repas sur l’herbe, rien de plus normal. Que ces personnes manquent à ce point de civisme et laissent leurs déchets au sol… NON.

 

            Et s’il n’y avait que ce sujet de mécontentement ! Il est des personnes, un peu comme les gens du voyage qui s’installent sur le parking, qui avec sa caravane, qui avec sa camionnette aménagée. Certains sont des habitués. On les retrouve chaque année, aux congés de printemps comme à ceux d’été.

 

            Pour information, nous rappelons à ces personnes qu’il existe sur notre commune un camping municipal avenue Foch et une aire de stationnement pour les gens du voyage rue Guilloux.

 

            Donc, si notre police municipale recevait les bonnes directives de son supérieur… Il y aurait à faire. Mais notre police municipale obéït à des ordres… qui bizarrement ne correspondent pas vraiment à ce que les Saint-Genois attendent. Installer et désinstaller les barrières lors d’une manifestation locale ou le même travail pour la « sono »… Ne serait-ce pas plutôt du ressort du service technique ???

 

            Mais reprenons notre promenade à Cote Lorette. On peut aussi se poser la question suivante. Comment se fait-il que nos impôts servent à payer une société d’entretien d’espaces verts privée alors que nous avons à notre disposition une équipe de « jardiniers » déjà payée avec nos impôts ?

            La municipalité Saint-Genoise, si elle n’est déjà équipée d’une tondeuse autoportée (ne serait-ce que pour l’entretien des stades de Beauregard) pourrait faire passer 2 personnes de cette équipe à Côte Lorette. Et cette équipe, c’est certain ne se débarrasserait certainement pas de l’herbe coupée au fond du parc… Il y a maintenant un bon tas (de fumier). La municipalité encourage le compostage que pour les Saint-Genois mais ne donne pas l’exemple.

 

            Il y a donc un choix à faire entre une équipe de jardiniers et une société privée, mais c’est certain, nos impôts et taxes peuvent servir à plus utile et surtout ne pas payer les deux.

Comment nous joindre

Saint-Genis Bleu Marine



Téléphone : 09 64 16 67 77

Permanence Téléphonique

Actualités

Retrouvez dès à présent toutes les dernières infos

Inscription à notre lettre

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© stgenisbleumarine